Logo FFAT Santé

Trop de fer dans le sang : conseils alimentaires pour réguler les niveaux

Trop de fer dans le sang : conseils alimentaires pour réguler les niveaux

Bienvenue, vous qui désirez prendre soin de votre santé en régulant votre taux de fer grâce à l’alimentation. Si vous êtes atteint d’hémochromatose ou que vous cherchez simplement à améliorer votre santé, ce guide est fait pour vous. Le fer est essentiel à notre corps, c’est un élément incontournable de l’oxygénation et du bon fonctionnement de nos cellules. Cependant, un excès de fer peut être nuisible et même toxique. C’est pourquoi il est essentiel d’apprendre à réguler ses apports en fer.

Conseils alimentaires face à l’hémochromatose

Conseils alimentaires face à lhémochromatose

Opter pour des aliments à haute teneur en fibres

Les fibres alimentaires présentent l’avantage de réduire l’absorption du fer dans l’intestin. Consommer plus d’aliments riches en fibres comme les légumes, les fruits et les aliments à base de céréales entières peut être un moyen efficace pour contrôler vos taux de fer.

Nourritures recommandées

Une alimentation saine et équilibrée peut aider à maintenir votre taux de fer dans des limites saines. Les aliments riches en calcium, tels que le lait et les produits laitiers, peuvent aider à inhiber l’absorption du fer. D’autres, comme le thé ou le café, contiennent des polyphénols qui ont le même effet inhibiteur. Il est donc recommandé d’en consommer après vos repas. Pour plus de détails sur les aliments recommandés, vous pouvez consulter cette page de notre site : ffat-federation.org/nutrition/

Alimentation à éviter pour combattre l’hémochromatose

Alimentation à éviter pour combattre lhémochromatose

Eviter les aliments gorgés de fer

Les aliments riches en fer hémique, tels que la viande rouge et les abats, sont à éviter car ils peuvent augmenter votre taux de fer. Même chose pour les aliments enrichis en fer, comme certains types de céréales pour petit-déjeuner, pain et riz.

Contrôler la consommation d’alcool

L’alcool peut augmenter l’absorption du fer par votre corps, il est donc important de contrôler sa consommation. En effet, l’alcool peut entraîner une hyperferritinémie, qui est un taux élevé de ferritine dans le corps.

Réduire l’ingestion de produits sucrés

Les produits sucrés peuvent augmenter l’absorption du fer par votre corps, il est donc préférable de réduire leur consommation.

Aliments non recommandés en présence d’hémochromatose

Les aliments riches en vitamine C augmentent l’absorption du fer et sont donc à éviter en cas d’hémochromatose. Il s’agit notamment des fruits et jus de fruits, des légumes verts et des poivrons.

Astuces utiles au jour le jour pour respecter le régime spécifique à l’hémochromatose

Astuces utiles au jour le jour pour respecter le régime spécifique à lhémochromatose

Pour aider à contrôler votre taux de fer, vous pouvez commencer par faire de petits changements dans votre alimentation quotidienne. Par exemple, optez pour du pain et des céréales à faible teneur en fer. Prenez un petit-déjeuner sans viande rouge, optez pour des aliments à base de céréales complètes, de fruits et de produits laitiers. Évitez les aliments enrichis en fer et les suppléments de fer.

Hémochromatose et nutrition : un régime est-il suffisant ?

Hémochromatose et nutrition : un régime est-il suffisant ?

Un régime alimentaire peut aider à contrôler le niveau de fer dans votre corps, mais il ne peut pas remplacer un traitement médical si vous souffrez d’hémochromatose. Il est donc essentiel de consulter régulièrement votre médecin et de suivre ses recommandations.

Le surdosage de fer oxyde les tissus des divers organes et cause un vieillissement prématuré de l’organisme

Un excès de fer dans le corps peut être toxique et causer divers problèmes de santé, notamment le vieillissement prématuré des organes. Le fer en excès peut s’accumuler dans divers organes, notamment le foie, le cœur et le pancréas, causant des dommages à long terme.

Comment limiter l’accumulation de fer avec une bonne nutrition ?

Une alimentation riche en fibres et pauvre en fer peut aider à limiter l’accumulation de fer dans votre corps. Il est également important de limiter votre consommation d’alcool et de contrôler votre apport en vitamine C, car ces deux facteurs peuvent augmenter l’absorption du fer par votre corps.

La ferritinémie, miroir des réserves de fer du corps

Le partage du fer dans le corps

Le fer joue un rôle clé dans de nombreuses fonctions corporelles. Environ 70% du fer corporel se trouve dans les globules rouges et la moelle osseuse. Le reste est stocké sous forme de ferritine, principalement dans le foie.

Le métabolisme du fer fonctionne en circuit fermé

Le corps humain recycle constamment le fer qu’il utilise. Chaque jour, environ 20 à 25 mg de fer sont libérés par la dégradation des globules rouges et réutilisés pour la production de nouvelles cellules sanguines. Le même montant est absorbé par l’intestin pour compenser les pertes.

Causes d’un excès de fer

L’excès de fer peut être causé par plusieurs facteurs, notamment une alimentation riche en aliments gorgés de fer, certaines maladies génétiques comme l’hémochromatose, ou des apports excessifs en suppléments de fer.

Un taux élevé de ferritine comme avertisseur

Un taux élevé de ferritine dans le sang peut être un signe d’une surcharge en fer. Il est donc important de faire contrôler régulièrement votre taux de ferritine si vous êtes à risque.

Ajuster sa nutrition pour combattre la surcharge en fer

Restreindre la consommation de viandes

Les viandes rouges sont riches en fer hémique, qui est facilement absorbé par l’organisme. Il est donc conseillé de limiter sa consommation de viandes rouges et de privilégier les viandes blanches et les poissons, qui contiennent moins de fer.

Déjouer les excès de vitamine C et autres acides organiques

La vitamine C augmente l’absorption du fer par l’organisme. Il est donc recommandé de veiller à ne pas consommer trop d’aliments riches en vitamine C en même temps que des aliments riches en fer.

Tempérer les apports en vitamine A

Comme la vitamine C, la vitamine A peut également augmenter l’absorption du fer par l’organisme. Il est donc préférable de modérer sa consommation d’aliments riches en vitamine A.

La consommation d’alcool entraîne l’hyperferritinémie

L’alcool peut augmenter l’absorption du fer par le corps et contribuer à une surcharge en fer. Il est donc recommandé de limiter sa consommation d’alcool.

Certains aliments inhibent l’absorption du fer

Les aliments gorgés de phytates

Les aliments contenant des phytates, comme les céréales complètes et les légumineuses, peuvent aider à réduire l’absorption du fer par l’organisme. Il peut donc être bénéfique d’inclure ces aliments dans votre alimentation si vous cherchez à réduire votre taux de fer.

Les aliments gorgés de polyphénols

De même, les aliments riches en polyphénols, comme le thé et le café, peuvent également aider à réduire l’absorption du fer. Il peut donc être utile de boire une tasse de thé ou de café après vos repas pour aider à réduire l’absorption du fer.

En résumé, une alimentation saine et équilibrée peut jouer un rôle clé dans la régulation de votre taux de fer. Cependant, cela ne remplace pas un suivi médical régulier et un traitement adapté si vous souffrez d’hémochromatose. N’oubliez pas que chaque personne est unique et que ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas fonctionner pour une autre. Il est donc essentiel d’écouter votre corps et de travailler en étroite collaboration avec votre médecin pour trouver la meilleure approche pour vous.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

FFAT Santé

Que ton aliment soit ta seule médecine.

Articles récents