Actuellement, le SFAT est le premier et l'unique syndicat représentant les arts-thérapeutes en France, il a été créé le 7 novembre 2020. Le syndicat est historiquement lié à la FFAT, association 1901 dissoute en décembre dernier.

L'objet du syndicat est l’étude et la défense des droits et des intérêts matériels et moraux tant collectifs qu'individuels de ses adhérents arts-thérapeutes. 

Le SFAT se compose de membres professionnels, de membres professionnels accrédités, de membres affiliés et de membres associés qui réfléchissent et construisent cette profession. Tous les adhérents se réfèrent à un code de déontologie commun. En adhérant, les arts-thérapeutes en exercice et les étudiants en arts-thérapies peuvent rejoindre un groupe régional pour réfléchir à des problématiques et à des enjeux professionnels tels que la reconnaissance du métier.

Les critères d’accréditation du SFAT garantissent l’acquisition d'une compétence approfondie dans les domaines de l’art, de la thérapie et des arts-thérapies.

 

 

Le Syndicat Français des Arts-Thérapeutes est un syndicat professionnel indépendant géré par un conseil syndical composé d'arts-thérapeutes bénévoles, élus par les adhérents. Les membres du Bureau sont élus pour un mandat de 3 ans.

Tous les membres du conseil sont des arts-thérapeutes issus de différentes formations, exerçant leur métier dans différentes institutions et/ou en libéral, toutes les disciplines artistiques étant représentées.

 

Les membres du conseil syndical du SFAT :

Hélène Béreaud-Gonzales, secrétaire générale

Emilie Mégas, secrétaire

Justine Dayet, trésorière

Nadine Amorim, secrétaire adjointe

Viviane Seron, trésorière adjointe

Angela Evers, membre du conseil

Céline Le Roy, membre du conseil

Paula Martinez Takegami, membre du conseil

Anne-Sophie Massi, membre du conseil

 

 

Une première FFAT a été fondée en 1988, sous le statut d'une association. Une refonte a eu lieu en 1997 avec une nouvelle équipe. Le nouveau groupe de professionnels issus de différentes formations (AFRATAPEM, INECAT, PARIS V, etc) a créé la Fédération Française des Art-Thérapeutes en 2000, l'association regroupant des individus et des personnes morales.

 

Depuis 2000 la FFAT avait organisé des réunions entre arts-thérapeutes en formation et en activité et des contacts par réseaux. Ce sont mis en place : un code de déontologie, un règlement intérieur avec des critères d’adhésion, une liste de critères de compétences pour les arts-thérapeutes accrédités, un colloque annuel à partir de 2001 suivi de l'édition des actes du colloque sous forme de brochure, des groupes de travail thématiques tels que l'accréditation (2002), la supervision, le statut professionnel, la formation.

La FFAT a été dissoute le 7 novembre 2020, remplacée par le Syndicat Français des Arts-Thérapeutes pour adapter les moyens aux objectifs de reconnaissance professionnelle.

 

 

 

Pour la réalisation de son objet, le syndicat assure notamment les missions suivantes :

  • Définir les prérequis d’accès à la formation ainsi qu’un cadre de référence pour la pratique professionnelle tant au niveau des moyens, des buts que des conditions d’exercice ;
  • Rassembler les arts-thérapeutes autour d’une définition précise du métier, en élaborant des critères de déontologie, de formation, de compétences, de suivi de la pratique, de formation continue, de supervision et d’outils d’évaluation ;
  • Œuvrer pour la reconnaissance professionnelle, auprès des pouvoirs publics et de toute organisation concernée ;
  • Organiser des temps de rencontres et d’échanges, de réunions de travail, d’assemblées périodiques, de conférences, de colloques, de manifestations et toutes initiatives qui permettent de fédérer et de rassembler les arts-thérapeutes ainsi que celles pouvant aider à la réalisation des missions du Syndicat ;
  • Soutenir les groupes de réflexion ainsi que la recherche clinique, théorique et pratique, en arts-thérapies aussi bien qualitative que quantitative ;
  • Communiquer sur les différents domaines et aspects de la profession auprès du grand public et des professionnels pour favoriser son développement ;
  • Poursuivre et renforcer le travail de partenariat avec les instances européennes et internationales d’arts-thérapeutes professionnels ;
  • Présenter un annuaire d’arts-thérapeutes accrédités.

Cette énumération n’est pas limitative. L’objet du syndicat ne peut être limité que par les dispositions légales en vigueur ou à intervenir, relatives aux syndicats.

 

 

Publication des actes de ces colloques sous forme de brochure annuelle :

 

- 2001 : « Parlons ensemble de notre métier »

- 2002 : « Etre art-thérapeute aujourd’hui »

- 2003 : « Qu’en est-il de l’Art en art-thérapie ? Et qu’en est-il de la thérapie en art-thérapie »

- 2004 : « Cheminement singulier d’art-thérapeutes au pluriel »

- 2005 : « En route vers une accréditation des art-thérapeutes »

- 2006 : « Engagement de l’art-thérapeute : quels moyens pour le respecter ? »

- 2007 : « A la rencontre de l’autre en art-thérapie : l'art-thérapeute et ses détours »

- 2008 : « Art-thérapie, regards croisés »

- 2009 : « Statut et emploi de l'art-thérapeute: où en est-on en France et ailleurs? »

- 2010 : « L'art-thérapie, une profession à part entière »

- 2011 : « Articulations théorico-cliniques en art-thérapie »

- 2012 : « L'Identité de l'art-thérapeute au plus près de la clinique »

- 2013 : « Identité et pluridisciplinarité en art-thérapie »

- 2014 : « Silences subis, silence choisis »

- 2015 : « Art-thérapie : Dualité et intégration »

- 2016 : « De la mémoire, l'art-thérapie, un levier »

- 2017 : « Art-thérapie et langages »

- 2018 : « Art-thérapie et rituels »

- 2019 : « Natures et cultures en arts-thérapies »